26 décembre 2016

Robe Lora la Maison Victor / La PRN de fête


La Petite Robe Noire, bien évidemment! The classique à porter pour les fêtes. Le patron de la robe Lora provient du numéro septembre/octobre 2015 du magazine La Maison Victor. C'est en effet une couture que j'ai réalisée l'hiver passé et que je n'avais pas eu l'occasion de publier.
C'est chose faite dans les bonnes circonstances car cette robe convient parfaitement pour être féminine et élégante lors du réveillon.

Comme la couture de cette robe remonte à longtemps (et à mon come-back en couture), les détails de sa réalisation m'échappent un peu. Je me souviens par contre d'avoir décidé de ne pas placer de zip dans le dos, en comptant sur l'élasticité de la crêpe de laine, tellement j'avais peur de rater la pose de la fermeture invisible. L'idée était audacieuse mais pas très judicieuse car la robe étant relativement étroite, je dois me contorsionner pour la mettre (et surtout pour l'enlever) et à chaque fois que je l'enfile, j'entends une couture qui craque quelque part... PRN, le Prototype Robe Noire.
Cette robe n'est pas doublée. Je la porte avec un fond de robe noir, histoire de me rassurer et ne pas se retrouver fort dépourvue en cas de déchirure fatale.

Avec le recul et surtout les photos, je remarque quelques détails supplémentaires, comme les pinces du haut et du bas qui ne sont pas parfaitement alignées. Aussi, la ligne d'épaule est relativement courte, la couture des manches a donc tendance à mal se positionner. A moins que mes épaules ne soient trop carrées pour une taille 34...

Conclusion: un patron pas si difficile pour un véritable must-have de la garde-robe couture maison. Allez, il vous reste quelques jours pour coudre et être au top le 31.
Bon réveillon et à l'année prochaine!




Robe Lora






  • Patron Magazine La Maison Victor sept/oct 2015
  • Réalisée en taille 34. Le bas est parfait mais le haut méritait peut-être un 36.
  • Modifications: pas de fermeture éclair à l'arrière, longueur raccourcie.
  • Tissu: crêpe de laine noire extensible achetée chez Gotex (Bruxelles)










16 décembre 2016

Vanillekipferln / biscuits de Noël et d'Europe tout à fait irrésistibles


J'avoue avoir eu un moment d'hésitation entre deux options: faire quelques photos de ces Vanillekipferln, ou les manger tout de suite sans passer par la case photos...
La deuxième option aurait été très égoïste car si vous ne connaissez pas les Vanillekipferln, vous seriez passé à côté de quelque chose de vraiment merveilleux. N'ayons pas peur de dire que ces petits biscuits de Noël sont tout à fait irrésistibles.

Je vous explique comment je peux partager aujourd'hui avec vous cette recette... C'est dans le cadre très scolaire d'un exposé sur l'Allemagne à présenter devant la classe, que mon fils m'a demandé de me pencher sur la question de la gastronomie allemande. Son institutrice souhaitait que chaque présentation d'un pays de l'Union européenne se clôture par la dégustation d'une spécialité du pays. 

Bière, choucroute, saucisses de Francfort... On a un peu tourné en rond pendant les brainstormings. Puis finalement, comme c'est la période des marchés de Noël, si typiques en Allemagne, nous avons décidé que ce serait bretzels et Vanillekipferln.


D'origine autrichienne, allemande ou alsacienne, peu importe, ces "croissants à la vanille" sont hyper fondants et sablés à souhait. Vive l'Europe!
La première fournée destinée à l'exposé sur l'Allemagne a, paraît-il, eu un sacré succès auprès des enfants de la classe (et de l'institutrice aussi). La deuxième fournée, c'était celle-ci et elle est bien restée au chaud à la maison.


Ne me demandez pas combien de temps se gardent les Vanillekipferln. Je n'en ai aucune idée puisque, malgré le choix de l'option une, après la séance photos, nous les avons mangés au goûter!

Sur ce, je vous souhaite à tous de bonnes fêtes. Comme le dit aussi le grand Suédois, le plus beau des cadeaux, c'est d'être ensemble. Une pensée émue pour ceux et celles, et en particulier les enfants, qui n'auront pas cette chance.


Vanillekipferln

(recette inspirée de "Pâtisserie" de Christophe Felder mais dont les Vanillekipferln ne sont pas en forme de croissant)

35 g de sucre semoule
1 gousse de vanille
120 g de beurre mou
140 g de farine
60 g de poudre d'amandes
1/2 cuillère à café de vanille liquide

Pour la finition
60 g de sucre glace
1 sachet de sucre vanillé

  1. Préchauffez le four à 170°C.
  2. Réalisez le sucre vanillé en mixant le sucre semoule et la gousse de vanille. Tamisez ensuite dans un récipient pour retenir les morceaux de la gousse. Vous pouvez remplacer la gousse par de la vanille en poudre (les grains, pas le sucre vanillé).
  3. Ajoutez au sucre, le reste des ingrédients: le beurre mou, la farine, la poudre d'amandes et la vanille liquide. Travaillez la pâte au crochet plat d'un robot ou à la spatule en bois jusqu'à ce que la pâte devienne homogène.
  4. Travaillez la pâte à la main pendant quelques instants pour en faire une boule.
  5. Divisez la pâte en 4 morceaux et sur un plan de travail légèrement fariné, étalez chaque morceau en boudin bien régulier. d'environ 2 cm de diamètre. Découpez les boudins en tronçons de 2 cm.
  6. Façonnez chaque tronçon en forme de croissant et placez sur une plaque de cuisson recouverte de papier cuisson. Espacez-les suffisamment car ils vont légèrement gonfler.
  7. Enfournez pendant 15 minutes à 170°C.
  8. A la sortie du four, laissez les biscuits refroidir.
  9. Préparez un mélange sucre glace, sucre vanillé. Roulez les biscuits dans ce sucre.

9 décembre 2016

Meringues sapin / Et autres idées pour Noël


Prête un 9 décembre avec une idée-recette pour Noël?... Eh oui, tout arrive!
Un peu d'organisation, un peu de temps et beaucoup de blancs d'oeuf dans le surgélateur. Mais aussi "Le Meilleur pâtissier" spécial meringue comme inspiration et voici des petites meringues en forme de sapin de Noël.
Bon, je n'ai pas dit que tout était prêt pour le réveillon... Pas encore de sapin, pas encore de cadeaux, ni aucune idée de menu et de bûche. Je suis toujours du style "dernière minute" mais je me soigne!
Pour ceux et celles qui sont un peu comme moi, voici un petit coup de pouce avec quelques idées sucrées pour les fêtes.



































































Meringues sapin de Noël



  • Ensuite, dressez les meringues avec une poche et une douille cannelée.
  • Décorez le sommet avec une bille en sucre ou une étoile en sucre et parsemez de mini-perles colorées.
  • Enfournez 8 minutes à 150°C dans le four préchauffé, puis baissez à 90°C et cuisez pendant 1h30 à 2 heures (en fonction de la taille de vos meringues). 

25 novembre 2016

Compote de pommes + bocaux Le Parfait / Comment les mettre en conserve?


Sur mon compte Instagram, je vous annonçais, il y a déjà (trop) longtemps, que j'allais vous expliquer comment mettre de la compote en conserve...
Petite confidence: je suis en pleine préparation d'un projet qui devrait voir le jour début de l'année prochaine. Un projet sous le signe du Soleil levant... Voilà, je n'en dis pas plus. Stay tuned! Raison pour laquelle la compote est bien en conserve mais est restée dans les placards du blog.

J'ai l'énorme chance d'habiter un quartier, ou plutôt une rue atypique pour une ville comme Bruxelles. Des coins verts dans la capitale, il y en a. Mais avoir en face de sa maison, un verger de pommiers et un troupeau de moutons, c'est assez unique. Avec le feu vert du berger, je glane une fois par an quelques pommes d'un pauvre vieux pommier à l'abandon. Des pommes un peu aigres et dures qui n'ont qu'une seule destinée possible: la compote.

Je suis une fan absolue de la pomme cuite sous toutes ses formes. Une pomme bonne femme pour accompagner du boudin, une compote maison en dessert ou une tarte aux pommes au goûter suffit à mon bonheur.

Pour me constituer un petit stock, j'ai donc pensé à mettre la compote en conserve, dans ces pots Le Parfait que je possède en quantité mais que je n'utilise jamais pour de la conserve.
En suivant bien les instructions de Le Parfait, la compote de pommes s'est retrouvée dans mes bocaux pour une longue conservation. Le hic... c'est que, loin de les conserver, je les ai déjà toutes mangées. Tu parles d'un stock!


Tout le monde sait faire une compote non? Non...? Bon, je mets vite fait une recette alors.

Compote de pommes

10 pommes
100 g de cassonade (raison pour laquelle ma compote est foncée)
1 cuillère à soupe de jus de citron
1 cuillère à café de cannelle
1 verre d'eau (150 ml environ)

  1. Lavez les pommes. Epluchez-les, enlevez le coeur et les pépins, à l'aide d'un épluche-pomme ou d'un économe. Coupez-les en petits morceaux.
  2. Mettez les morceaux de pommes et le verre d'eau dans une casserole et chauffez à feu moyen.
  3. Ajoutez la cassonade, le citron et la cannelle. En cours de cuisson, mélangez pour réduire en purée. En fin de cuisson (après une vingtaine de minutes), passez éventuellement au mixer pour obtenir la consistance désirée.

Mise en conserve ou traitement thermique des bocaux

Matériel nécessaire
Des bocaux en verre, Le Parfait par exemple
Les rondelles en caoutchouc neuves, adaptées à ces bocaux
Une grande marmite ou cocotte
Un torchon

  1. Nettoyez les bocaux à l'eau chaude avec du liquide de vaisselle et une éponge.
  2. Rincez soigneusement et laissez-les sécher à l'air libre en les mettant à l'envers sur un torchon propre.
  3. Faires bouillir de l'eau dans une casserole et plongez-y les rondelles de caoutchouc pendant 1 minute environ. Egouttez les rondelles et laissez sécher à l'air libre.
  4. Quand tout est bien sec, placez la rondelle de caoutchouc sur chaque bocal.
  5. Versez la compote encore chaude dans les bocaux, jusqu'à 2 cm du bord (ou jusqu'au trait indiqué sur le bocal). Les bocaux doivent être remplis entièrement. Un bocal à moitié rempli ne peut pas être mis en conserve.
  6. Nettoyez les bords avec un torchon propre, puis fermez les bocaux.
  7. Dans le fond d'une grande cocotte suffisamment profonde, placez un torchon propre (qui peut bouillir). Posez ensuite les bocaux dessus sans qu'ils ne se touchent entre eux. Ces deux précautions devraient empêcher les chocs sur le verre des bocaux.
  8. Versez de l'eau (chaude si vous voulez aller plus vite) jusqu'à immerger les bocaux entièrement.
  9. Portez à 100°C (ébullition). Lorsque l'eau devient frémissante, mettez la minuterie en route pour 40 minutes.
  10. Eteignez le feu après les 40 minutes et laissez les bocaux tranquillement dans l'eau jusqu'à refroidissement complet.
  11. Vous pourrez sortir les bocaux de l'eau lorsque c'est totalement refroidi, les essuyer et les stocker.

Pour vérifier si le traitement thermique a fonctionné, débloquez le système de fermeture et essayez d'ouvrir le couvercle. Il doit résister et rester collé au bocal.

Plus tard, avant de consommer de la compote, vérifiez que le vide d'air est toujours présent.

Pour ouvrir un bocal, il faut débloquer la fermeture et tirer sur la languette en caoutchouc jusqu'à ce que l'air pénètre dans le bocal.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...