29 mars 2013

Atelier DIY - Cigarettes russes customisées


On a bien le droit à un peu de paresse, non? Surtout quand on subit un hiver interminable et qu’on est bientôt en panne sèche de défenses immunitaires. J’ai vraiment envie de remiser mes moonboots au fond du placard, mais je me suis faite à l’idée que j’en aurai peut-être encore besoin aux alentours de l’Ascension. Mes pauvres mains gercées ne supportent plus les activités culinaires intenses et me réclament calme et douceur (j’aime bien un peu exagérer). Et pour occuper en même temps les mimines énergiques du gamin, j’ai piqué à Delacre, l’idée d’un «atelier Cigarettes russes». Une activité de pâtisserie un peu paresseuse!
Delacre, qui a fêté ses 120 ans d’existence est devenu aujourd’hui un géant du biscuit industriel. L’utilisation de l’huile de palme, plutôt que du beurre, n’en fait pas mon fournisseur préféré, mais je reconnais que certains de leurs biscuits sont devenus de grands classiques incontournables et de bonne qualité. De toute façon, toutes les gourmandises sucrées industrielles ou non se consomment avec sagesse !
L’atelier Cigarettes russes, c’est très simple, ludique et créatif. Pour les pâtissiers paresseux mais malins, j’ajoute dans la «recette», deux explications techniques de chocolatiers que j’ai apprises par la même occasion. 
Et encore un bonus pour la fin: saviez-vous que seules les cigarettes de Delacre sont russes? La Cigarette russe est en effet une marque déposée de Delacre.
Bon atelier, bon amusement et bon week-end de Pâques!

Les Cigarettes russes Delacre, à voir dans leur boutique et dans un très chouette livre:
Boutique Delacre – Place de la vieille halle au blé 27, 1000 Bruxelles
Carrément biscuits – 50 recettes sucrées et salées à la mode Delacre par Juliette Nothomb (si si, c’est la soeur d’Amélie!)

Atelier Cigarettes russes

1 boîte de cigarettes russes
200g de chocolat au lait ou noir (chocolat de couverture)
200g de chocolat blanc (chocolat de couverture)
Décorations : vermicelles de chocolat, perles croustillantes au chocolat, noisettes caramélisées, éclats de pistaches, fruits secs hachés…

Fondre le chocolat

  1. Faites fondre le chocolat dans une casserole au bain-marie.
  2. Pour un résultat optimal, utilisez la technique du tempérage. En quelques mots: mettez de côté 1/3 du chocolat à fondre. Fondre les 2/3 en mélangeant de temps à autre. Retirez du feu lorsque le chocolat est bien liquide. Incorporez le 1/3 restant de chocolat, mélangez à la spatule pour fondre le chocolat incorporé et faire baisser la température. Remettez sur le feu quelques secondes et mélangez à nouveau.
Cette technique est décrite de manière précise avec les températures requises pour chaque type de chocolat. Par exemple ici, chez Callebaut ou encore chez ChefNini.

Décoration

  1. Enfoncez la surface du biscuit que vous voulez recouvrir, dans le chocolat. Enlevez le chocolat excédentaire en faisant des mouvements de haut en bas. A chaque mouvement vers le bas, le biscuit doit toucher la surface du chocolat. Vous aurez au début l’impression de remettre une couche supplémentaire de chocolat mais après quelques mouvements, la tension superficielle du chocolat va «tirer» le chocolat excédentaire du biscuit (la masse de chocolat du récipient va en quelque sorte aspirer l’excédent). Avec ce petit truc, vous n’aurez pas besoin de secouer, racler le biscuit sur le bord du récipient ou récupérer les coulures avec le doigt!
  2. Passez ensuite le biscuit dans la garniture choisie. Ça va coller tout seul. Déposez-le sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et laissez figer.

2 commentaires:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...